Travailler en sécurité avec les produits phytosanitaires

Les produits phytosanitaires font partie de l’équipement de base des agriculteurs. Mal employés, ils peuvent toutefois porter atteinte à la santé de leurs utilisateurs. Une nouvelle brochure destinée aux professionnels vise à en rendre l’usage encore plus sûr.

Les aspects de la protection de l’environnement et de la santé jouent un rôle primordial dans les  procédures d’autorisation des produits phytosanitaires, tout comme dans leur mise en œuvre. Les professionnels ont besoin d’un “permis pour l’emploi de produits phytosanitaires” ou doivent être accompagnés dans cette tâche par quelqu’un possédant ce permis. Ils doivent aussi observer toute une série de dispositions et obligations légales. Les règles de base à respecter à cet égard peuvent se résument dans le  principe STOP:

  • Substitution: en organisant une opération phytosanitaire, la sécurité sanitaire ne doit pas être négligée. Il s’agit, autant que possible, de remplacer les substances à risque par des substances potentiellement moins dangereuses, toujours selon la règle: “autant que nécessaire, mais aussi peu que possible”.
  • Technique: réduire les risques d’exposition. Les systèmes de transvasement sans perte ou les cabines de tracteur fermées, par exemple, peuvent réduire le contact avec les substances actives de produits phytosanitaires.
  • Organisation: optimiser les méthodes de travail. Dans la préparation du travail, il est important d’assurer une séparation claire entre des domaines propres et des domaines éventuellement contaminés afin d’éviter toute propagation indésirable de substances.
  • Personnel: utiliser un équipement de protection individuelle (EPI) approprié. Selon la substance employée, il faut porter les vêtements adéquats pour les opérations de mélange, de transvasement et d’épandage de produits phytosanitaires. La panoplie comprend les visières de protection et les gants, divers masques respiratoires et combinaisons spéciales, ainsi que les tabliers et les bottes en caoutchouc. Les produits chimiques pénètrent dans l’organisme principalement à travers la peau, par les voies respiratoires et par ingestion.

A l’intention des professionnels utilisant des produits phytosanitaires, le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO), l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) et le Service de prévention des accidents dans l’agriculture (SPAA) ont produit il y a peu une remarquable brochure richement illustrée, offrant une présentation claire et précise des dispositions en vigueur ainsi que de nombreuses recommandations pratiques.

Elle peut être téléchargée gratuitement, ou commandée sous forme imprimée.

Informations complémentaires

Vous aimerez peut être aussi...